Comment retrouver la sérénité dans sa vie ? Juil09

Tags

Related Posts

Share This

Comment retrouver la sérénité dans sa vie ?

Profiter des petits plaisirs de la vie n’est pas donné à tout le monde et cela, d’autant que l’individu contemporaine est en quête perpétuelle d’un « Toujours plus » et « Toujours mieux ». Comment réussir à trouver la sérénité dans sa vie ? C’est à cette question que je vais tenter de vous répondre en plusieurs points.

D’où vient ce besoin d’un toujours plus dans notre société actuelle ?

Les grands idéaux proposaient des buts collectifs exaltants, mais ils ont disparu. Au-delà de cela, l’attirance pour l’extrême nous rappelle que, dans le psychisme, les pulsions de vie et de mort, Eros et Thanatos, sont en lutte. Une part de nous est attirée par la vie, une autre est fasci­née par le néant. Ce conflit incessant explique aussi le refus de certains d’aller vers le bonheur, lui préférant la porte du malheur. Choisir d’aller vers le plaisir ne va pas de soi.

Qu’est-ce qui empêche de savou­rer les plaisirs quotidiens ?

Rien ne peut satisfaire un individu ad vitam-aeternam. Le plaisir exige que nous soyons perpétuellement en quête de l’« objet » susceptible de nous plaire. La surabondance d’objets de désir sur le marché concourt à cela et à faire de cha­cun un insatisfait, en voulant toujours plus. Ce désir est, par ailleurs, le plus sou­vent lié à des images : cette petite robe portée par un top model, cette voiture conduite par un homme jeune et beau auquel femme ou homme va s’identifier.

Le plaisir de consommer est donc directement lié aux besoins de com­penser certains manques ?

L’idée n’est pas neuve, les objets que nous achetons ont une mission essentiel­le : combler le manque qui habite chacun de nous et aplanir nos difficultés à être. Le problème de l’accès au plaisir est directement lié à la question de notre être : nous ne savons jamais vraiment qui nous sommes et ce que nous désirons pour être bien. L’humain passe une gran­de part de son existence à s’en deman­der le sens, quelle est sa place, sa mission sur terre.

Quelle est la planche de salut ?

Chacun doit trouver la réponse en lui. Pour certains, il s’agit de défendre une cause, d’aider les autres, de faire de l’hu­manitaire. D’autres axeront leur démarche sur la pensée ou la création. Ou détoureront leurs failles à leur avantage, comme le judoka David Douillet, complexé par son corps lorsqu’il était jeune. J’ai aussi entendu parler d’un asth­matique devenu chanteur. D’autres se réalisent dans des sports extrêmes, tels le parapente ou le saut à l’élastique.

C’est pour toutes ces raisons qu’il est primordial de se poser les bonnes questions et d’entreprendre la vie avec de nouvelles ambitions. Trouver un équilibre psychologique n’est pas une mince affaire et nécessaire parfois l’aide d’un psychologue ou d’un professionnel de la santé qui vous aidera à retrouver le bien-être.